Crédit immobilier : comment obtenir le meilleur taux ?

Emprunter n’est pas simple car les démarches sont parfois longues et fastidieuses, il faut ajouter à cela les conditions de prêt qui évoluent sans cesse et qui nécessitent de trouver le meilleur taux, voici quelques conseils pour avoir un prêt immobilier au meilleur taux.

Simuler sur internet

Les comparateurs de prêts immobilier comme combien-emprunter.fr sont des experts dans le prêt immobilier, ils disposent de simulateurs, de calculateurs et de formulaires pour obtenir les meilleures offres de prêts immobiliers des banques du marché. Leur fonctionnement est simple car avec les volumes de simulations envoyées, ces sites peuvent rassembler la plupart des établissements bancaires présents sur le marché de la pierre et lorsqu’une simulation est effectuée, seules les meilleures sont conservées, y compris celles des acteurs locaux afin de faciliter les échanges avec les banques locales. Il faut savoir qu’une simulation de crédit immobilier est gratuit et sans engagement.

Négocier avec le conseiller

Un conseiller bancaire est un humain, il est donc sensible à une situation et notamment à des explications de la part des emprunteurs. Certains conseillers sont comme certains vendeurs, durs en affaire mais ils sont nombreux à accepter de négocier le taux à la baisse plutôt que de perdre le dossier car il faut savoir que le prêt immobilier est l’un des financements les plus longs et donc les plus rémunérateurs sur la durée, notamment lorsque les comptes bancaires sont rapatriés. Il y a donc toujours matière à négocier avec un conseiller financier.

Être patient

Dans certains cas de figures, le profil emprunteur n’est pas compatible avec l’obtention des meilleurs taux, c’est par exemple fréquent lorsque le foyer présente un dossier avec des incidents de paiements, des retards et/ou des découverts. Ces éléments sont impactant sur la négociation et le fait de patienter au minimum 3 mois pour laisser passer ces points négatifs sur les comptes bancaires permet de présenter des relevés sains, plus compatibles avec un taux réduit, cela rassure les banques de visualiser des relevés de comptes « propres ». On peut appeler cela le « compte sculpting » ou tout simplement le fait de sculpter ses comptes pour son prêteur.

Ne pas oublier l’assurance

Si le taux du crédit immobilier est la priorité des emprunteurs, certains en oublient parfois le second taux, celui de l’assurance emprunteur. Car rembourser un emprunt sur 15, 20 ou 25 ans nécessite d’avoir une couverture en cas de décès, d’invalidité ou de maladie. Cette assurance peut parfois coûter cher, il est donc conseillé de bien s’attarder sur ce point pour éviter de payer le prix fort, le taux du crédit immobilier s’exprime en TAEG et le taux de l’assurance en TAEA. Seul le coût total d’un crédit permet de définir la valeur de l’offre et de la comparer avec une autre, un comparatif sur le taux n’est pas recommandé puisque cela n’exprime en rien le coût du crédit en lui-même.