Décidez seul ou en couple pour acheter votre immobilier

La décision d’acquérir un bien immobilier lorsqu’on a un conjoint reste très délicat. Alors faut-il décider seul ou avec son partenaire ? La prise de décision est aussi importante. C’est pour cela qu’avant d’acheter quoi que ce soit nous vous exposons dans cet article les paramètres à ne pas négliger lors de l’acquisition de bien.

Acquérir seul

Au cas où vous êtes mariés sous le régime de la séparation de biens, n’ayez aucune hésitation à prendre une décision. En effet, chacun est propriétaire de ses propres biens en étant souscrit au prêt immobilier. Ainsi, vous serez responsable de tous vos actes. Dans d’autre cas, si vous êtes mariés sous le régime légal de la communauté réduite aux acquêts, les biens acquis durant le mariage sont considérés comme un patrimoine commun. Cependant,  s’il s’agit d’une donation de vos parents ou d’une cession avant votre mariage, vous avez le choix de concevoir le bien immobilier en bien propre tout en énonçant dans l’acte d’achat que l’argent employé est personnel. Par contre, si vous êtes mariés sous communauté des biens, vous devez avoir l’accord de votre conjoint au cas où vous souhaitez acheter seul les biens immobiliers au moyen d’un prêt.  Cependant, la signature de votre conjoint est essentielle pour avoir une garantie plus étendue. D’ailleurs, vous pouvez consultez arcadeimmo.fr  pour un éventuel renseignement.

Acheter en couple

Quel que soit le statut qui vous unis et que vous souhaitez faire un emprunt immobilier, co-emprunteurs et signataires du contrat de prêt, vous serez lié par la « clause de solidarité ». Cela implique le remboursement intégral des échéances du prêt auprès de votre institution bancaire si votre conjoint est défaillant. En cas de divorce ou rupture, cela induit que la solidarité est interrompue auprès de votre banque. Vous serez libéré de toutes obligations.

En fait, l’achat en couple actuellement ne vous engage pas à tout céder à votre partenaire en cas de divorce si c’est cela qui vous fait peur.  Cette forme d’acquisition peut bien se faire en départageant indirectement depuis le début de l’achat le bien selon votre contrat entre vous deux. Il faut simplement savoir que ce contrat est légitimé par la signature et contenu de dossier de possession et d’acte de vente.

Sachez également que sans être un couple marié légalement, vous pouvez acheter votre bien ensemble.  Sur ce, la complication se trouver en cas de décès ou de rupture entre les deux et que le bien en question devient encore un sujet de faire monter la tension sur la dispute.  Pour évider cela, vous devez venir voir un notaire afin de régler un achat à deux et indivision.  Par ce régime, il vous suffit de respecter les formalités exigées que votre notaire professionnel vous explique mais la base d’un tel achat  réside sur la signature. Il faut que chacun puisse signer le contrat d’acquisition et le logement devient un bien commun entre les deux.