Prêt hypothécaire : taux fixe ou taux variable ?

Le choix d’un taux fixe ou variable s’impose toujours au moment de souscrire à un prêt hypothécaire. Et il y a lieu de douter, car lors des périodes à taux d’intérêt avantageux, il serait plus rentable de choisir un taux fixe, mais si l’on se base sur les données historiques, les emprunteurs ayant choisi un taux variable réussissent toujours à réduire le coût de l’emprunt. Mais comment réussir à se décider ?

Prêt hypothécaire : tout ce qu’il faut savoir sur le taux variable

D’après les idées reçues, les banques ont le contrôle total des taux variables des prêts hypothécaires et s’en servent pour attirer la clientèle. Mais ce n’est pas le cas parce qu’un taux de référence sera toujours appliqué et il s’agit d’un taux stable fixé suivant le taux directeur de la Banque Centrale européenne. Il faudra également tenir compte du différentiel de taux, un élément fixe à considérer dans le calcul du taux variable d’un prêt hypothécaire. Ainsi, dès que vous aurez signé votre contrat de crédit hypothécaire, même si le taux de référence est modifié, votre différentiel de taux sera toujours le même. Le seul point faible du taux variable est donc cette « variation » d’une hypothèque qui représente une grande étape dans la vie du ménage et qu’il est toujours inquiétant de penser que taux d’intérêt risque d’augmenter. Mais pour ce qui est des avantages, sachez que le prêt hypothécaire à taux variable est moins cher par rapport au taux fixe, et si vous n’arrivez pas à vous rassurer, vous pourrez à tout moment modifier les termes de votre contrat d’emprunt et opter pour un taux fixe. Sachez également que la pénalité de bris de contrat de crédit hypothécaire en taux variable est moins chère, car elle revient à 3 mois d’intérêts, alors que vous aurez à payer la différence de taux pour le terme restant s’il s’agit d’un taux fixe.

Le prêt hypothécaire à taux fixe

Le prêt hypothécaire à taux fixe vous conviendra si vous recherchez un crédit que vous allez pouvoir gérer tranquillement, sans avoir à vous soucier de la hausse du taux sur le marché. Qui plus est, la qualification est facilitée pour un emprunteur optant pour un taux fixe, car les courtiers de crédit se basent souvent sur le taux contractuel que le demandeur de crédit aura à payer réellement, ainsi qu’un taux de qualification calculé en fonction de sa situation financière. Le seul inconvénient est que le prêt hypothécaire à taux fixe est plus coûteux que le taux variable, et il faudra prévoir une importante pénalité de bris de contrat.

Laisser un commentaire