Travaux de rénovation : prêt personnel ou crédit travaux ?

On peut solliciter differentes types de financement pour couvrir toutes les dépenses liées aux travaux de rénovation et d’aménagement d’intérieur. On peut distinguer notamment le credit personnel et le pret travaux. Encore que la démarche est assez distincte selon le prêt choisi. Sur ce fait, le prêt personnel, tout comme le prêt travaux, admet ses propres caractéristiques à propos des conditions d’accès au crédit et de remboursement. Revoyez donc vos impératifs et tenez bien compte de tous les points forts et points faible de chaque type de financement, avant de rencontrer le banquier.

Le prêt personnel, un credit sans justificatif

Contrairement à certains types de prêt conventionnés, le prêt personnel est un crédit sans justificatif qui admet une certaine plage d’usages, parmi cela le financement des travaux. À cet effet, on peut utiliser les fonds pour rénover une cuisine, aménager les combles, améliorer l’isolation et même acheter des meubles. En effet, aucun justificatif n’est requis pour un tel type d’usage. L’emprunteur peut donc faire divers retraits à partir de son compte courant jusqu’à épuisement du crédit. Cependant, cet avantage admet quand même un aspect négatif puisque la banque ne se porte pas garant de la mauvaise qualité des prestations ou des fournitures achetées. Quant au financement, le prêt personnel admet un plafond de 75 000 € avec un durée de remboursement de 3 mois à 7 ans. Il est possible d’allonger cette durée à 120 mois pour financer les travaux, mais cela est déconseillé. En effet, les durées trop longues augmentent le coût total du crédit.

Le prêt travaux, un prêt dédié

Le prêt travaux n’est pas à proprement parler un prêt affecté, c’est-à-dire le banquier ne règle pas directement les factures des prestataires. Cependant, il sera toujours demandé à l’emprunteur des justificatifs de l’utilisation des fonds, prouvant que le prêt est utilisé pour financer les travaux de rénovation lorsque l’emprunt dépasse un montant de 8000 €. Vous devez donc justifier toutes les dépenses à chaque retrait. Les travaux peuvent être toutefois assez variés, allant de petites modifications aux grandes restaurations dont le coût ne doit pas dépasser un montant maximal de 75000 €. La durée de remboursement s’échelonne de 12 mois à 10 ans suivant le cas de chaque emprunteur. Par ailleurs, le prêt travaux n’exige pas d’énormes garanties comme une hypothèque ou une assurance décès invalidité. Votre capacité de remboursement ainsi que votre situation personnelle seront toutefois examinées lors du dépôt de votre demande de prêt.